De l’Importance du Territoire (2)

Mis à jour : avr. 9

Afin de comprendre cet article, vous devez lire (ou relire) sa première partie.


Il y presque un an, fin Septembre, je vous partageais un article sur l’importance de se connecter à nos territoires. Que l’on se considère sorcier.e, ou quelqu’un de spirituel, l’échange avec les « esprits du lieu » peu important lequel, celui qui est le votre, me semble essentiel dans une pratique magique mais aussi d’un point de vue spirituel/politique :


Oui, la spiritualité est politique

Et je pense que vous n’avez pas pu louper en quoi ni comment ces dernières semaines sur les réseaux, avec la prise de conscience mondiale autour d’un anti-racisme effectif et pour la fin de la suprématie blanche. Lors de l’article précédent, j’avais décidé de prendre le sujet de l’appropriation culturelle à l’envers : Au lieu de vous dire pourquoi et comment l’appropriation culturelle c’est mal (les cultures concernées le font très bien et je ne m’estime pas légitime à le faire), je vous avais parlé de comment vous approprier votre propre culture locale, via la connexion à votre territoire et à vos anciens. Aujourd’hui j’aimerais continuer sur ce chemin avec vous, si vous acceptez de m’accompagner, et aller plus en profondeur sur le parallèle que je tente que tisser entre une spiritualité politique et une pratique active de l’animisme.


Les genius locci (1) n’attendent que vous

Vous avez surement remarqué, au moins une fois dans votre vie, que les lieux que vous traversez ou visitez particulièrement en nature, mais parfois dans des lieux urbanisés, ont comme… une âme...


POUR LIRE LA SUITE DE CET ARTICLE RDV SUR MA PAGE PATREON, OÙ VOUS AVEZ ACCÈS A TOUS MES ECRITS, REFLEXIONS, ET BIEN PLUS, À PARTIR DE 2 EUROS PAR MOIS SEULEMENT :


703 vues1 commentaire